Tout savoir sur l’action sociale des collectivités locales

L’inégalité sociale a longtemps été le quotidien des collectivités locales notamment des fonctionnaires, qui ont chaque jour vu leurs conditions de vie se détériorer sans pouvoir rien y faire. Heureusement depuis quelques années, l’action sociale a vu le jour et s’efforce de corriger les défauts de système en instaurant un nouveau cadre social qui améliore les conditions de vie de ces personnes dans plusieurs domaines. Que signifie concrètement l’action sociale et que faut-il savoir sur l’action sociale des collectivités locales ?

L’action sociale, qu’est-ce que c’est concrètement ?

L’action sociale est un ensemble de services qui concourent au développement social et à la lutte contre les exclusions et inégalité. Les agents territoriaux et salariés attachés aux collectivités ont vu leurs conditions et leur droit connaitre une progression radicale notamment l’action sociale depuis la décentralisation de 1983. Les structures chargées de l’action sociale des collectivités locales comme le CNAS sont fort diversifiées puisque l’on rencontre, à côté des services traditionnels des ressources humaines, des établissements publics, plusieurs associations nationales ainsi que locales et des mutuelles.

Le CNAS institution favorite de l’action sociale des collectivités locales

L’existence d’associations nationales (comité national d’action sociale – CNAS) offre aux collectivités, en particulier aux plus modestes d’entre elles, la possibilité de bénéficier d’une mutualisation et d’un catalogue appréciable de prestations. Cette association comporte des organes de direction paritaires. Le CNAS regroupe aujourd’hui quelque 7 500 collectivités adhérentes (collectivités proprement dites ou COS) représentant plus de 200 000 agents. Moyennant une cotisation assise sur la masse salariale (pour les collectivités) ou calculée par agent (COS), le CNAS propose un éventail de prestations regroupant des aides et des prêts, des formules de séjour, et des bonifications à l’achat de divers biens et services. Fonctionnant généralement, à l’heure actuelle, par le biais des relais locaux (en particulier des centres de gestion), le CNAS a entrepris la constitution d’un réseau autonome.