Le burn-out, quelles solutions pour y remédier ?

Face à de moment constant de stress, de fatigue, … on tombe dans un épuisement général. Cet épuisement se traduit par une incapacité physique ou émotionnelle à atteindre ses objectifs : c’est le burn-out. Le burn-out se manifeste sur différents plans et peut entraîner une profonde dépression chez le sujet. Découvrons dans cet article les causes du burn-out et comment y remédier.

Quels sont les causes du burn-out ?

Le burn-out peut être d’ordre professionnel, parental, émotionnel ... Pour en savoir davantage, voir le site qui en parle. Le burn-out professionnel est un état d’épuisement général qui se manifeste par une incapacité à concrétiser ses objectifs professionnels. Généralement, il est causé par un travail sous pression, une insécurité permanente à perdre son emploi, un excès de travail, des plaintes fréquentes d’un patron insatisfait, etc. Quant au burn-out parental, il peut se définir comme étant un stress permanent lié à un sentiment d’échec du rôle parental. Il peut être dû à une surcharge des tâches domestiques, une relation conflictuelle entre parents et enfants, aux difficultés ou à l’incapacité économique à satisfaire les besoins familiaux, etc.

Comment soigner un burn-out ?

Pour soigner le burn-out, il faut au préalable reconnaître les signes annonciateurs. Le burn-out s’annonce par une fatigue continue, une perte d’efficacité dans le travail, de fréquents sauts d’humeur (agressivité, pleurs, …) des troubles de sommeil et de concentration, une faible estime de soi, etc. Pour sortir du burn-out, sur le plan professionnel, parlez de vos attentes à votre hiérarchie (affectation à un autre poste, réaménagement des horaires, …). Sur le plan familial, confiez-vous à votre partenaire ou à un proche parent, faites-vous aider dans les tâches ménagères, prenez du temps pour vous, pratiquez un sport, etc. Si ça persiste, consultez un psychologue pour une thérapie. Dans le cas du burn-out, un recours à une prise en charge médicamenteuse n’est recommandée qu’en cas de crise sévère.